Plus de 5 kilos de déchets «pêchés» lors de notre première sortie!

Life LEMA a collecté plus de 5 kilos et demi de déchets aquatiques lors de sa première sortie, dont principalement des déchets plastiques mais aussi des objets insolites comme des chaussures et textiles divers. Pour réaliser cette pêche de résidus flottants, des filets de pêche conçus spécifiquement pour l’activité ont été utilisés ainsi que d’autres accessoires comme des épuisettes de pêche (salabardes).

Salabarde pêche déchets marins.

Cet essai pilote du protocole conçu dans le cadre du projet a été effectué à bord du bateau-musée MATER dans la zone de Getaria (Guipuscoa), avec le support de Mater Museoa, l’une des entités formant parti du groupe consultatif de Life LEMA, et la participation active de plusieurs partenaires du projet.

Pour ce qui est de la caractérisation des déchets,  un 1er tri a été effectué sur le pont du bateau, séparant ainsi les éléments naturels des déchets aquatiques. Puis, conformément aux fiches de caractérisation, les résidus ont été classifiés, quantifiés et pesés.

Les données récoltées serviront à alimenter la base de données qui contient les informations des collectes de déchets aquatiques antérieures et de leur présence dans la zone étudiée. Par ailleurs, cette expérience aura permis de tester la 1ère version du protocole harmonisé de pêche de déchets aquatiques créé pour le projet Life LEMA.

Dossier presse LEMALife Lema project

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *